Propriétaire, quels recours en cas d’impayés ?

Propriétaire, quels recours en cas d’impayés ?

Ils sont nombreux, les locataires à régler de manière régulière leur loyer – d’un commerce, d’un garage, d’une maison, d’un parking ou encore d’un appartement – ainsi que leurs charges. Le locataire est d’ailleurs tenu au regard des clauses du bail, de procéder au versement de ce qui est dû au propriétaire mensuellement. Mais voilà, il arrive que le locataire ne règle pas la facture. Quelles sont alors les recours possibles en tant que propriétaire pour faire que cette situation se régularise ?

Entamer une procédure à l’amiable

Cette action est bien sûr à privilégier dans un premier temps. Par téléphone, par mél ou encore par courrier, le bailleur demande au locataire des explications mais aussi de régulariser la situation. Cette procédure amiable entre le bailleur et son locataire permet de régler la situation avec un plan d’apurement. Il convient de trouver une solution qui convienne aux deux parties : échelonnement de la dette par exemple. En cas de compromis, il convient de consigner l’ensemble des termes de l’accord trouvé dans un document écrit, daté mais aussi visé par les deux parties.

Avoir recours à une étude d’avocats

La procédure amiable a échouée. Vous avez ensuite mis en demeure ce dernier en lui précisant qu’il pouvait s’exposer à la résiliation de son contrat de bail. Cependant, le locataire s’avère être relativement récalcitrant. Il devient donc incontournable d’entamer une procédure judiciaire. Dans ce cas, mieux vaut faire appel aux services d’un cabinet d’avocats en droit immobilier compétent à Lausanne et dans le canton de Vaud. Ce dernier, pourra vous aider et faire face à un locataire qui ne paye pas.

Souscrire une assurance « loyer impayé »

Mieux vaut prévenir que guérir comme dit le proverbe. Et, pour cela, il est important de souscrire une garantie « loyer impayé » auprès d’une assurance. Certes, elle n’est pas gratuite, mais en tant que propriétaire, vous serez protégé contre les loyers impayés mais aussi les éventuels frais engendrés par les dégradations.

Avoir d’autres garanties en cas de location de l’un de ses biens

Lors de la signature du bail, demandez à un proche de se porter caution. Ce dernier paiera alors à la place du locataire en cas d’impayés. Il vous est également possible de demander un dépôt de garantie. Cette somme versée lors de la signature du bail pourra alors combler le ou les impayé(s). Vous pouvez également opter pour la garantie LOCA-PASS par exemple.