La cuisine japonaise bonne pour la santé

La cuisine japonaise bonne pour la santé

Les japonais vivent longtemps, cette longévité est dû selon de nombreuses études à un mode alimentaire bien particulier. Les japonais mangent beaucoup de légumes de poissons et c’est certainement cela qui a fait que ce peuple soit celui qui possède la plus grande longévité.

Les vertus de la nourritures japonaise

Le poisson et les Sushis tout le monde connait, mais savez vous que l’un des aliments les plus consommés soit les algues. La salade d’algues, surtout celle préparée à base de spiruline possède une richesse nutritive sans équivalent. La spiruline est riche en fer et en protéine, c’est également une algue qui renforce le système immunitaire.

Donc la prochaine fois que vous commandez un repas japonais, n’oubliez-pas de prendre une salade d’algues vertes, c’est tellement pour la santé.

Le soja est également très apprécié dans l’empire du soleil levant, en effet on le retrouve dans une grande partie des plats consommés quotidiennement.

Les nouilles, la base de la cuisine traditionnelle

Les nouilles sont autant présentes dans la Grèce Antique, lors de la conquête arabe.

Les nouilles japonaises sont donc pour la plupart issues des traditions culinaires du continent asiatique, compte tenu de la longue tradition d’échanges.

La particularité des nouilles japonaises est qu’aucune n’est faite à base de riz !

soba

Ramen :

nouille à base de farine de blé, sel, eau, et kansui (eau alcaline). Importée de la Chine des Ming via Mito au 17ème siècle, c’est la nouille populaire par excellence.

De texture ferme à la couleur jaune pâle, cette nouille levée n’a pas de taille définie.

Elle est servie avec un bouillon chaud : bouillon soja (shoyu ramen), bouillon au sel (shio ramen), bouillon aux os de porc (tonkostu ramen) ou bouillon miso (miso ramen ) entre autres.

Somen :

nouille blanche fine à base de farine de blé et de l’huile très similaire dans la production aux udon. Elle se déguste en été froide, parfois avec des glaçons avec une sauce pour tremper.

Udon :

nouille de blé épaisse, blanche, son épaisseur varie entre 4  et 6 mm. En été elle est servie froides avec une sauce à côté pour tremper. En hiver, elle est préparée avec un bouillon brûlant.

On retrouve comme plats à base de udon : kitsune udon, nabeyaki udon, curry udon, sara udon (nouilles croquantes préparées) and yaki udon (nouilles sautées avec des légumes, de la sauce…) .

Soba :

nouille de blé et de sarrasin, elle est dégustée froide (zaru soba) ou chaude comme les udon.
Le plat yakisoba est fait non pas 
avec des soba mais des nouilles fraiches ressemblant au ramen (chûkamen ou nouille chinoise).

Il existe des sortes de nouilles à base d’amidon de patate (harusame), de kanten ou agar-agar (sokoroten) ou encore de konjac (shirataki).

Celles-ci font généralement partie d’un plat, comme l’oden pour la shirataki.