Quel est mon centre de formalités des entreprises ?

Quel est mon centre de formalités des entreprises ?

Vous voilà prêt à franchir le cap, tous les voyants sont au vert concernant votre projet. Votre business-plan est bien ficelé, votre prévisionnel d’activité est engageant, vous avez obtenu les financements nécessaires à votre installation. Désormais, il est temps d’enregistrer votre entreprise auprès de l’administration. S’ouvre alors devant vous un véritable parcours du combattant.

Des formalités centralisées

La création d’une entreprise nécessite d’être enregistré auprès de plusieurs organismes de l’État. Pour éviter au maximum la perte de certains documents, les délais d’attente et les doublons dans les dossiers, l’ensemble de vos pièces devront être déposées auprès d’une seule administration pour faciliter la procédure. Il s’agit des centres de formalités des entreprises. En fonction de votre secteur d’activité, vous devrez vous adresser à un établissement particulier.

Des centres spécifiques

Pour les activités artisanales, vous devez vous inscrire au répertoire des métiers et vous devrez effectuer ces formalités auprès de la chambre des métiers de l’artisanat. Une exception est faite en matière de transport fluvial ou vous devrez vous présenter devant la chambre de la batellerie artisanale. En ce qui concerne les activités commerciales, il faut aller à la CCI (chambre de commerce et d’industrie) et la chambre d’agriculture pour les métiers agricoles. Par contre pour les professions libérales, il est nécessaire de prendre contact avec l’URSSAF depuis leur site Web. Dans la région de Rennes, des solutions coopératives proposent un accompagnement à la création.

Une procédure à suivre

Le CFE transmettra tous les documents que vous leur avez fournis aux divers organismes compétents. Il est fort probable qu’elles reprennent contact avec vous pour vous demander de leur fournir des renseignements supplémentaires. C’est le cas par exemple du greffe du tribunal du commerce pour l’inscription au registre du commerce et de l’industrie ou encore des services des impôts. Il est nécessaire de rester actif dans la procédure et de vous informer régulièrement de l’état d’avancée de votre projet pour ne pas avoir de mauvaises surprises.