Croissance de l’industrie automobile chinoise

Croissance de l’industrie automobile chinoise

Le marché de l’automobile chinois est en pleine expansion. La mauvaise réputation du terme « Made in China » semble s’estomper peu à peu et les clients semblent se ruer vers des modèles chinois attrayants et aux prix très abordables. Le marché européen et américain s’en voit donc  lésé par l’émergence exponentielle de la concurrence chinoise.

Une tendance toujours plus accrue

Pour le marché local, le score est sans appel : quatre voitures sur dix vendues en Chine sont signées d’un constructeur chinois. Les constructeurs étrangers se partagent les six autres. Voilà des chiffres qui évoquent à quel point les clients locaux se sont pris d’engouement pour les produits faits maison. La croissance est telle qu’il y à peine quelques années, les marques chinoises peinaient à se frayer un maigre chemin parmi les géants étrangers.

La force de l’industrie chinoise est sa forte capacité d’apprentissage et d’adaptation. Il y a plusieurs années, les constructeurs chinois étaient encore en phase d’apprentissage et produisaient des modèles assez bas de gamme, des voitures avec des attentes qui ne pouvaient nullement concurrencer les marques étrangères tant sur le plan esthétique, mécanique et technologique. Mais ils se sont très vite adaptés et ont engrangé de l’expérience, ce qui a été le tournant entre 2013 et 2014 avec l’arrivée des modèles très attrayants et avec des prix qui défiaient toute concurrence.

La différence de prix

La question se pose alors : pourquoi les prix de vente sont si différents de ceux proposés par les concessionnaires en Europe ou en Amérique ? La première réponse qui vient à l’esprit est le manque de qualité, le fameux « Made in China ». Mais force est de constater que les véhicules chinois ont connu une hausse de la qualité sur les matériaux utilisés tant sur les moteurs et la finition. Là où ils ont le plus d’avantage c’est que le marché des voitures bénéficie d’une fiscalité assez généreuse. Les taxes sont réduites de 50% pour les sociétés et la TVA appliquée à la vente de voitures locales est de 17%, ce qui n’est pas forcément le cas ailleurs. Les prix de vente s’en voient donc nettement baissés, ce qui confère aux marques chinoises un avantage incomparable sur la concurrence.

La Chine sait également suivre les tendances en matière de design automobile et de catégorie. Les SUV sont actuellement à la mode et les constructeurs en profitent pour booster leurs ventes. Que ce soient des gros SUV, des pick-up ou des petits SUV urbains, les modèles chinois proposent de toutes les couleurs et de toutes sortes, avec les technologies les plus avancées trouvées à l’étranger. Les finitions sont dignes des SUV haut de gamme, avec des jantes en alliage ou chromées et des gadgets embarqués divers.

Et la voiture électrique ?

Par ailleurs, la Chine s’attaque déjà aux voitures électriques. C’est un des pays qui achètent le plus de voitures électriques avec un peu de moins de 400 000 en 2016. Les marques chinoises comme BYD ou encore Geely  sont les grandes marques qui proposent l’électrique. Les concurrents ont même du mal à trouver leur place dans ce segment tellement les marques locales dominent.