Qu’est-ce que le parcours de soins coordonné ?

Qu’est-ce que le parcours de soins coordonné ?

Depuis une réforme législative de 2004, nous devons respecter une certaine procédure concernant l’accès aux soins médicaux. Mise en place par l’État pour des raisons d’économies et de cohérence médicale, le parcours de soin coordonné fait partie de notre quotidien à présent. Comment ce système fonctionne-t-il ?

Un médecin traitant référent

Au départ, il est nécessaire de trouver son médecin généraliste référent et de le déclarer à son organisme de sécurité sociale. Pour le choisir, il n’est rien de plus simple. Vous pouvez choisir votre médecin de famille, faire confiance au bouche-à-oreille ou rechercher un professionnel de santé dans les annuaires spécialisés sur Internet. Ces annuaires permettent de trouver le bon docteur près de chez vous en seulement quelques clics. Ils peuvent être facilement repérés par une recherche effectuée sur des critères géographiques qu’en fonction de la spécialité. Certains sites recensent également les établissements de soin ainsi que les hôpitaux et les cliniques. Si vous avez besoin de consulter un spécialiste pour des problèmes de santé, vous devez demander à votre médecin traitant de vous le prescrire. En l’absence d’une telle prescription, vos soins seront moins remboursés par la sécurité sociale et donc par votre mutuelle.

Des exceptions au principe

Pour sortir du parcours de soin coordonné, il faut pouvoir justifier d’une exception. Les spécialistes comme le gynécologue, l’ophtalmologue, le psychiatre ou encore le dentiste n’entrent pas dans le cadre de cette loi. Vous pouvez donc prendre rendez-vous avec eux sans devoir passer par votre médecin référent. Ensuite, vous ne serez pas pénalisés sur vos remboursements dans plusieurs cas. Par exemple, si vous avez une affection qui fait l’objet d’une prise en charge à 100 %, si vous êtes en déplacement à l’étranger, s’il s’agit d’une situation d’urgence, d’une femme enceinte de plus de six mois ou bien s’il s’agit d’un enfant. Ces exceptions permettent de consulter n’importe quel docteur, généraliste ou spécialiste.