Opticien, un métier en pleine mutation

Opticien, un métier en pleine mutation

Du 6 au 9 Octobre dernier, se tenait à Paris le Silmo, le plus grand salon mondial de l'optique. Il existe depuis 50 ans, on y découvre les nouvelles tendances, les innovations et ça a été pour nous l' occasion de faire le point sur le métier d'opticien actuellement en pleine mutation !

Opticien, quelle formation ? 

Lorsque l'on sait que sept adultes français sur dix ont des troubles de la vision, on comprend que le métier d'opticien n'est pas prêt de disparaître et par conséquent, il peut-être intéressant de se pencher un peu sur les formations donnant accès à ce métier porteur.

Pour devenir opticien, il faut à minima être diplômé d'un BTS Opticien-Lunetier. Comme l'ensemble des BTS, ce diplôme se prépare en 2 ans au sein d'un lycée professionnel public ou dans des établissements privés spécialisés.  Une fois ce Brevet de technicien en poche, vous pourrez opter pour démarrer dans la vie active ou poursuivre vos études avec une licence optique qui vous apportera une spécialisation supplémentaire pour prétendre à un poste de Responsable de magasin. 

Cette licence vous permettra d'acquérir des connaissances techniques certes mais également des compétences plus généralistes telles que la gestion d'entreprise, le droit et le management ce qui pourra vous ouvrir des portes supplémentaires et s'avèrera particulièrement utile pour vous adapter à ce métier qui ne cesse d'évoluer. 

le métier d'opticien, quelles évolutions ? 

Si traditionnellement, le métier de lunetier-opticien s'exerçait en boutique, on observe depuis quelques années des changements qui peuvent représenter des opportunités de carrière pour tout ceux qui sauront s'adapter. Nous avons retenu trois grandes tendances. 

l’optique à domicile

Face à l'essor que connaît le secteur de l'aide à domicile, l'optique n'y échappe pas non plus et les consultations commencent à se faire de plus en plus directement au domicile du client. Cela peut se faire chez les particuliers mais aussi en maison de retraite ou encore à l'hôpital. L’opticien se déplace auprès de ses clients pour fournir une prestation de même qualité que celle fournie en boutique.

C’est donc un confort supplémentaire pour le client surtout pour les personnes âgées dont la mobilité est plus difficile et dans les zones rurales où se rendre en boutique requière bien souvent un déplacement en voiture. 

Les opticiens en ligne

S'affranchir des contraintes des horaires d'ouverture, avoir un service accessible 7 jours sur 7 et 24h sur 24h séduit de plus en plus de porteur de lunettes. 

La profession pourra donc s'exercer à travers un site internet plutôt qu'une boutique physique ce qui représente de belles perspectives commerciales grâce à une zone de chalandise nationale, voire internationale pour les plus ambitieux.

le sur-mesure avec l'impression 3D

La technologie FDM (technique de dépôt de fil) à l'origine de l'impression 3D et désormais accessible aux entreprises et particuliers permet de créer des montures personnalisées qui répondront avec précision aux attentes du client en matière de port, de confort et de style ! 

Les verres optiques ne peuvent pas quant à eux être réalisés avec la même technologie mais les progrès vont vite et le groupe hollandais LUXeXcel a déjà trouvé un procédé alternatif qui laisse passer la lumière et qui par conséquent peut-être utilisé dans la fabrication de verres optiques via l'impression 3D.