Faut-il acheter un scooter à son enfant ?

Faut-il acheter un scooter à son enfant ?

La plupart des jeunes adolescents, à un moment donné de cette période qui peut être difficile, ressentent un certain besoin d'indépendance. Pour cela, ils vous réclament depuis quelque temps un scooter afin de gagner en autonomie. Se sentir et prendre une partie d'indépendance est important pour l'enfant, cela le responsabilise, lui apprend à faire attention et à se faire confiance. 

Bien que les enfants s'empressent sur cette idée, les parents ne sont pas toujours convaincus par cette dernière, ayant conscience des dangers qui nous entourent au quotidien, principalement sur la route. Mais la peur n'évitant pas le danger, il faut savoir peser le pour et le contre dans cette délicate situation, et ne pas appliquer un refus catégorique qui pourrait faire penser à votre enfant que vous ne lui faites absolument pas confiance. 

Accepter ou refuser ?

A savoir que l'achat d'un scooter engendre une dépense importante pour les parents, là déjà, nous avons un point clé de votre décision. Si vous pouvez vous permettre cela, sachez qu'il faudra envisager le prix d'achat de ce moyen de locomotion, prendre en compte les frais annexes que vous devrez prendre en charge, comme des réparations éventuelles, un entretien régulier, et bien évidemment, le plein d'essence à effectuer régulièrement.

Qui dit scooter, dit route et dit danger. C'est la première chose à laquelle pense un parent, c'est pourquoi, en cas d'acceptation, vous devez choisir un équipement adapté. Ce dernier est plus que primordial, il est vital. Le casque de moto est indispensable à la sécurité de votre enfant. A côté de cela, vous pourrez choisir gants et blouson pour renforcer ses protections. Veillez toujours à acheter ces derniers dans des boutiques (physiques ou virtuelles) de confiance, la seule chose à prendre en considération étant le fait que chaque article soit homologué et d'une qualité irréprochable. 

Tous ces détails joueront un rôle important dans votre prise de décision, il faut savoir négocier pour trouver un certain équilibre.

Savoir faire des compromis

Peut-être est-il judicieux et valorisant pour votre relation, d'accepter, mais pour faire en sorte que chacun y trouve son compte, essayer de proposer des astuces pour trouver un juste-milieu. Prenez le temps et obligez votre enfant à écouter vos conseils et à lui inculquer les dangers de la route même s'il passe, au préalable, le BSR (Brevet de Sécurité Routière). Imposez-lui des horaires à respecter sur ses sorties quotidiennes. Si l'enfant souhaite connaître la liberté et l'indépendance, forcez le à en assumer les conséquences en le faisant participer aux frais. Ainsi, vous lui montrerez que vous lui accorder votre confiance, qu'il prend en partie, son indépendance, et qu'il doit vous prouver que vous avez eu raison de lui donner votre accord.